Actualités

Recherche de logement

  • Appartement
  • Bureau
  • Magasin
  • Terrain
  • plus

L’immobilier de bureau au Maroc se réserve une place au top 10 des marchés émergeants à moins de risques.

D’après un rapport du cabinet Cushman & Wakefield (en date du 21 Octobre 2015 dernier), et parmi près de 42 pays situés tous en Afrique, en Amérique Latine, au Moyen Orient, en Asie et au Pacifique, cinq pays africains ont su se réserver une place au top 10 des marchés émergeants qui présentent le moins de risques en 2015 dans le secteur des investissements en immobilier de bureau. Le classement prend en compte plusieurs critères : environnement global, facteurs de disponibilité et diversité de l’offre, transparence et risques de corruption, ainsi que la stabilité politique et le comportement du secteur économique de chaque pays. La première place du podium revient au Botswana, qui demeure toujours l’un des marchés les plus transparents et les plus sûrs en Afrique et même dans le monde. L’Uruguay arrive second suivi par l’Afrique du Sud. Ensuite se classe par ordre de sélection, le Ghana, la Turquie, les Émirats arabes unis, le Panama, le Royaume du Maroc, l’Indonésie ainsi que le pays voisin la Tunisie. Les auteurs du rapport soulignent que «les économies africaines restent très attrayantes et trustent 5 places dans l’édition 2015».

 

Notons que sur les 42 pays étudiés, certains tirent leur épingle du jeu. Nous retenons la Zambie qui occupe la 15ème place et l’Egypte à la 21ème place. Enfin nous trouvons plusieurs pays au-delà (Kenya (23), Ouganda (24), Tanzanie (27), Algérie (28), Côte d’Ivoire (32), Sénégal (33), Nigeria (37),  Zimbabwe (39), RD Congo (40), ainsi que l’Angola en 41ème place.

 

L’immobilier de bureau au Maroc se réserve une place au top 10 des marchés émergeants à moins de risques.